Fête du Court-Métrage

Fête du Court-Métrage

Comme au cinéma! Du 24 au 30 mars, le LFS a participé à la Fête du court métrage. Une bonne occasion pour les élèves d’élargir leur horizon cinématographique en découvrant de nouveaux réalisateurs et de nouvelles histoires.

En élémentaire

Le « coin lecture » de la BCD s’est transformé pour l’occasion en « coin ciné ». Sur leur temps hebdomadaire de bibliothèque, les classes du CP au CM2 ont pu visionner des sélections adaptées à leur âge, l’une intitulée « Zoo urbain », qui interrogeait la cohabitation humain / animaux dans un monde urbanisé, l’autre baptisée « Vers l’infini et au-delà », autour du thème de l’espace et de la possibilité d’une vie ailleurs.

 

Au secondaire

Des projections ont été organisées pour les classes de 3eA, 3eB et 2nde en collaboration entre le CDI et le cours de français. Les élèves ont ainsi pu découvrir des courts métrages sur différents thèmes comme la vieillesse, la différence, l’environnement, le racisme, etc. . A la suite des projections, ils ont pu écrire leur critique sur l’un des films et voter pour leur préféré.
De plus, les élèves avaient la possibilité tout au long de la semaine de voir ces courts métrages à la demande durant leur permanence.

Les films préférés des élèves du LFS :

Noël Blank de Jean-François Rivard (élu par les 3eB et 2nde)

« Un très bon film avec d’incroyables rebondissements, une intrigue pathétique et un complot monstrueux. Très touchant.  » Gaspard

« Une remise en question de l’éthique et des motivations des personnes aidant ceux plus aptes à vivre en société. Un tableau clair de l’étendue de l’avarice humaine. Une dénonciation de l’exploitation des faiblesses des uns pour le bénéfice personnel des autres. Un court métrage réussi grâce à un scénario fort et bien développé malgré une image et une jeu d’acteur ne relevant pas le défi. » Emile

Vénerman de Tatiana Vialle (élu par les 3eA)

« Ce court métrage montre bien les difficultés qu’une personne qui voudrait changer son identité doit subir. »

« Le rêve irréaliste d’un jeune qui inspire les adolescents à rêver et à poursuivre leurs rêves aussi. Un adolescent qui s’appelle Charles qui refuse de suivre les autres et devenir un « mouton » de la société. Court métrage qui met en valeur et envoie le message de toujours tenter de faire quelque chose de nouveau et chercher notre propre passion et notre identité » Michelle

Acoustic Kitty de Ron Dyens (élu par les 6e en permanence)

« J’ai bien aimé l’illustration et la qualité. L’histoire est intéressante et marrante. »

« J’ai bien aimé le film. L’histoire est rigolote et créative »

Pumpers Paradise d’Eddy Hohf (élu par les 2nde en permanence)

« Super drôle ! A voir ! »

« Un peu bizarre mais l’animation est bien »

Nous vous invitons à lire l’intégralité des critiques ici