Le nouveau bâtiment


Dessin nouveau campus LFS 2016


En 2016, le Lycée Français de Séoul (LFS) a lancé son projet d’agrandissement sur le terrain mitoyen. Un nouveau bâtiment viendra s’intégrer avec cohérence et élégance au site actuel, afin de permettre à l’établissement de poursuivre sa mission dans des conditions optimales pour les élèves et le personnel.

Dans un design moderne et original, le nouveau bâtiment permettra d’accueillir davantage d’élèves, et de disposer de deux fois plus d’espaces pour des lieux essentiels comme les infrastructures sportives et les centres de documentation.

I. Le nouveau bâtiment permettra d’accroître la capacité de l’établissement

A. Un design conçu par l’architecte David-Pierre JALICON et inspiré des travaux d’Henri MATISSE

• La façade extérieure. Le design extérieur du nouveau bâtiment, dessiné et conçu par l’architecte David-Pierre Jalicon, repose sur un motif architectural et des matériaux choisis pour mettre en avant la modernité de ce nouveau bâtiment destiné à abriter une école du XXIe siècle. La façade donnant sur l’extérieur prend la forme d’un écran protecteur destiné à préserver la sérénité de ces lieux consacrés à la formation de futurs citoyens et aux acteurs du monde de demain. Elle est composée de vitres en forme de pétales qui renvoient aux pétales de Matisse. Ces motifs symbolisent les notes de musique joyeuses en suspension sur l’odalisque verte qui représente l’Orient, et renvoient aux « voluptés calmes, au milieu de l’azur, des vagues, des splendeurs » évoquées par Baudelaire dans La Vie antérieure.

• La façade intérieure visible de la cour de l’école est plus ouverte. Elle est composée de voiles en verre sérigraphié blanc qui s’enroulent autour du bâtiment comme les cinq danseuses de La Danse de Matisse. Dans ce tableau, Matisse reprend à son compte les principes de la danse expressionniste incarnée par la danseuse américaine Isodora Duncan en mettant en exergue, par la représentation de danseuses « libérées », l’expression du potentiel individuel loin de tous les carcans susceptibles de brider la créativité. Mais la dynamique impulsée par le mouvement joyeux et concerté des danseuses rappelle aussi le rôle fondamental du potentiel collectif, en particulier dans une école de la République. Ainsi, ces silhouettes dansantes autour du bâtiment semblent prêtes à prendre ensemble leur envol, dans un mouvement qui rappelle la notion latine « e-ducere » utilisée par Virgile dans le sens « élever un enfant » et devenue en français « éducation ».

LFS nouveau campus concept de la façade

B. Les 11 salles de cours supplémentaires permettront d’accroître la capacité d’accueil à 650 élèves

• Des salles d’une superficie moyenne de 50 m². L’escalier intérieur permettra d’accéder aux 11 salles de cours réparties sur les 3 étages du nouveau bâtiment avec une continuité thermique assurée dans tous les espaces de circulation. Le programme établi en juillet 2016 par la société de conseil et d’assistance à maîtrise d’ouvrage Setec Organisation, partenaire de l’AEFE spécialisé dans la construction d’écoles, recommande de dimensionner ces salles, soit pour des classes entières jusqu’à 32 élèves (55 m²), soit pour des groupes de 18 à 20 élèves (40 m²), et de garantir une hauteur de plafond de 2,7 m. Dans les limites imposées par la législation en ce qui concerne notamment le coefficient d’occupation des sols et la hauteur maximale de l’édifice, le nouveau bâtiment offrira effectivement 8 salles de 55 m² affectées à des classes entières et 3 salles de 38 m² en moyenne pour l’enseignement des langues, sous une hauteur de plafond de 2,6 m. La surface moyenne des nouvelles salles sera de 50 m² contre 46 m² en moyenne pour les 26 salles dans le bâtiment existant.

• +50% de surfaces supplémentaires pour les cours. Le nouveau bâtiment offrira au total 550 m² affectés aux salles de cours (11 x 50 m²) qui s’ajouteront aux 1 200 m² actuels (26 x 46 m²), soit une augmentation des surfaces totales affectées aux salles de cours de +46%. Ces nouvelles surfaces permettront d’ouvrir de nouvelles classes, ainsi que de réaménager et d’agrandir les salles existantes. Les nouvelles salles de classe sont bien sûr conçues pour offrir un confort visuel et acoustique optimal, avec un éclairement naturel exceptionnel et les protections idoines contre le rayonnement solaire direct. Elles seront équipées d’un tableau blanc mat et d’un vidéoprojecteur à focale ultra-courte pour améliorer le confort visuel. L’affectation de certaines salles à l’apprentissage des langues permettra d’améliorer les mises en situation avec un affichage et une décoration spécifiques.

salles de cours nouveau campus LFS

II. Le nouveau bâtiment permettra de doubler les espaces dédiés à l’éducation physique et sportive et aux centres de documentation

A. Deux fois plus d’espaces pour le sport avec un nouveau gymnase de 300 m² et un nouveau terrain de sport de 200 m²

• Les nouvelles infrastructures sportives. Le nouveau bâtiment accueillera un nouveau gymnase de 300 m² qui s’ajoutera au gymnase existant de 230 m² dans le bâtiment actuel. Cet espace modulable et plurifonctionnel permettra d’accueillir les cours d’éducation physique et sportive du primaire au secondaire, ainsi que des compétitions sportives, des matches, ou encore les spectacles de fin d’année et les réunions avec les parents d’élèves. Une scène et des gradins amovibles permettront d’utiliser cette salle pour les spectacles et les réunions. Un mur d’escalade de 12 m de haut situé au fond du gymnase sera adapté pour offrir des cours à tous les élèves, quel que soit leur âge et leur niveau. Un nouveau terrain de sport de 200 m² sur le toit, protégé par un discret filet tressé en métal, permettra aussi de pratiquer des sports de plein air.

• Une salle de motricité et une salle d’EPS pour le primaire. Le nouveau gymnase a été conçu conformément au programme établi en juillet 2016 en concertation avec l’AEFE et l’ensemble du personnel du LFS. Ce programme préconise en effet une salle d’EPS pour l’élémentaire de 210 m² et d’une hauteur minimale de 4 m permettant d’accueillir une classe entière pour la pratique du sport (gymnastique au sol, danse, expression corporelle) et une salle de motricité destinée aux élèves de l’école maternelle dans laquelle se déroulent des activités physiques et sportives (notamment parcours) et des activités d’expression (musique, danse, théâtre). Ainsi, une séparation amovible permettra de diviser le gymnase en deux espaces, l’un de 200 m² pour l’élémentaire, l’autre de 100 m² pour la maternelle, ou bien d’utiliser l’ensemble des 300 m². La volumétrie et les matériaux pour le sol et les plafonds sont conçus pour assurer une isolation acoustique optimale.

salles de sports nouveau campus 2016

B. Deux fois plus d’espaces pour les centres de documentation pour le primaire et le secondaire

• La superficie des centres de documentation. La marmothèque pour la maternelle, la Bibliothèque – Centre Documentaire (BCD) pour l’élémentaire, et le Centre de Documentation et d’Information (CDI) pour le secondaire occupent une place centrale dans le quotidien des élèves. Aussi, un effort particulier a été réalisé pour multiplier par deux les surfaces existantes. Dans le nouveau bâtiment, l’espace dédié aux centres de documentation sera d’abord composé de deux îlots affectés à la marmothèque et à la BCD sur une surface totale de 80 m² contre 40 m² actuellement. La dissociation de ces deux espaces fréquentés par des enfants d’âges très différents (3 à 11 ans) permettra de disposer d’un mobilier adapté (tables, chaises, rayonnages de hauteurs différentes). Sous ces deux îlots, un CDI de 220 m² contre 90 m² actuellement viendra s’étendre sur toute la longueur du bâtiment. La superficie des nouveaux centres de documentation sera ainsi conforme au programme établi en juillet 2016.

• L’aménagement des centres de documentation. La salle de lecture et de documentation est un espace multifonctionnel facilement reconfigurable, structuré par le mobilier de présentation des ouvrages, et organisé en différentes zones dont les fonctions sont complémentaires. Une attention particulière a été portée pour rendre cet espace extrêmement attractif pour les élèves qui peuvent y passer de longues heures chaque semaine: confort thermique et acoustique, confort du mobilier, convivialité, calme, sécurité, fonctionnalité, etc. Comme pour le gymnase, une isolation acoustique optimale sera assurée grâce à des absorbants acoustiques au sol et sur les plafonds recouverts de tuiles acoustiques. L’éclairage sera assuré par la lumière naturelle et des plafonds lumineux de type Barrisol qui assureront un niveau d’éclairement compris entre 300 et 500 lux. En somme, cet espace documentaire sera à l’image de la bibliothèque décrite par Hadrien, la « bibliothèque dont je venais de doter Athènes, et où rien ne manquait de ce qui peut seconder la méditation ou le repos qui précède celle-ci, des sièges commodes, un chauffage adéquat pendant les hivers souvent aigres, des escaliers faciles pour accéder aux galeries où l’on garde les livres […]. Une attention particulière avait été donnée au choix et à l’emplacement des lampes » (Marguerite Yourcenar, Mémoires d’Hadrien, 1951).

salle de documentation nouveau campus LFS 2016

Page mise à jour en décembre 2016