L’accueil d’élèves français


drapeau français - french flag

Le projet d’agrandissement du Lycée Français de Séoul (LFS) vise à accroître les capacités d’accueil de l’établissement, notamment pour pouvoir accueillir les jeunes Français résidant en Corée. Il repose naturellement sur une analyse des évolutions récentes de la communauté française en Corée.

Sur la période récente, le nombre de Français s’accroît sur un rythme de +6% par an sur l’ensemble du territoire mais enregistre un net ralentissement à Séoul. Cette croissance est principalement portée par l’arrivée de jeunes Français qui se poursuit à un rythme soutenu.

I. La croissance du nombre de Français en Corée se concentre davantage en dehors de la capitale

A. La communauté française en Corée poursuit sa croissance sur un rythme annuel de +6%

• 4 200 Français en Corée en 2016. Au 1er novembre 2016, 6 600 Français sont présents sur le territoire coréen et 4 200 d’entre eux sont enregistrés comme résidents en Corée auprès de l’administration coréenne selon le Ministère coréen de la Justice. La différence s’explique essentiellement par les courts séjours dont les quelques 2 200 Français dispensés de visa. Le nombre de Français présents en Corée est plus volatil que le nombre de résidents. Ainsi, dans le cadre de l’année de la France en Corée en 2016, le nombre de Français présents en Corée a bondi de +24% entre le 1er janvier et le 1er novembre 2016 alors que la croissance du nombre de Français résidents était inférieur à +6%.

• Deux fois plus de Français qu’en 2010. Depuis 2010, le nombre de ressortissants français enregistrés comme résidents en Corée auprès de l’administration coréenne a plus que doublé en passant de 2 000 à 4 200 Français au 1er octobre 2016 (+110%). La croissance a été particulièrement forte en 2013 (+22%) et 2014 (+20%), avant de revenir à un rythme annuel autour de +6% en 2015 et 2016. Or, depuis 2010, les effectifs du LFS ont atteint la capacité maximale d’accueil de 450 élèves, et sont restés proches de cette limite de 2010 à 2016. Au cours de la même période, le nombre d’élèves français scolarisés au LFS a augmenté de 250 à 300 élèves (+20%), essentiellement aux dépens des nationalités tierces (ni françaises ni coréennes) passées de 120 à 80 élèves. On constate ainsi, sur la période 2010 – 2016, une différence substantielle entre l’augmentation du nombre de ressortissants français résidant en Corée (+110%) et la hausse du nombre d’élèves français scolarisés au LFS (+20%).

nombre français résidant en Corée octobre 2016

B. La communauté française à Séoul est en légère baisse en 2016

• 2 100 Français en dehors de Séoul. L’évolution différenciée entre le nombre de Français résidant en Corée et le nombre de Français scolarisés au LFS s’explique d’abord par la forte augmentation du nombre de Français établis en dehors de Séoul. Depuis 2010, la communauté française a été multipliée par 3 en dehors de Séoul en passant de 700 à 2 100 Français au 1er octobre 2016. La ville de Geoje a par exemple vu sa communauté française croître de 170 personnes en 2010 à 870 personnes aujourd’hui, soit davantage que les arrondissements de Seocho et de Yongsan réunis qui comptent respectivement 500 et 300 Français. Au total, la croissance du nombre de Français en dehors de Séoul explique 63% de l’augmentation du nombre de Français en Corée de 2010 à 2016.

• 2 100 Français à Séoul. Depuis 2010, la communauté française à Séoul a crû de +60% pour atteindre 2 100 Français le 1er octobre 2016. Mais cette croissance a connu un net ralentissement en 2015 (+3,6% v. +15% en 2014) qui est même devenue négative en 2016 (-0,2%). La hausse du nombre de Français résidant en Corée en 2016 (+200 personnes) repose exclusivement sur la croissance de la communauté française dans le reste du pays, notamment les villes de Daegu, Daejon, Geoje et Suwon qui ont chacune accueilli 50 Français supplémentaires cette année. Les 4 200 Français de Corée sont désormais également répartis entre la capitale et le reste du pays.

français résidant à Séoul 2016 LFS

II. Les jeunes contribuent fortement à la croissance du nombre de Français en Corée

A. La croissance du nombre d’étudiants français est toujours très dynamique

• 34% de Français entre 20 et 29 ans. Le dynamisme de la croissance du nombre de jeunes adultes français explique également l’évolution différenciée entre le nombre de Français résidant en Corée et le nombre de Français scolarisés au LFS. Le nombre de Français de 20 à 29 ans a augmenté sur un rythme moyen de +17% par an depuis 2010 avec un pic à +28% en 2013 puis un ralentissement pour atteindre +6% en 2015. Au 1er janvier 2016, cette tranche d’âge composée de 1 250 jeunes représente 34% des Français installés en Corée. En particulier, le nombre de visas étudiant (D-2), stage et formation (D-4) et vacances-travail (H1) est passé de 300 en 2010 à 1 040 en 2016. Ces 3 types de visa représentent aujourd’hui 26% des visas délivrés aux Français contre 15% au 1er janvier 2010.

• 26% d’étudiants français. Le nombre d’étudiants français disposant d’un visa D-2 ou D-4 est passé de 270 en 2010 à 830 en 2016. Le visa étudiant est le 2e type de visa délivré aux Français de Corée après le visa F-3 délivré aux conjoints et aux enfants des ressortissants français (930 visas F-3 au 1e janvier 2016). En incluant les étudiants titulaires d’un autre visa, le nombre d’étudiants français s’élève au total à 1 070 personnes au 1er janvier 2015, soit 26% de la communauté française en Corée, selon le Ministère coréen de l’Éducation. Le nombre de visas vacances-travail a crû de 30 à 220 de 2010 à 2016. Au total, ces trois visas expliquent 38% de l’augmentation du nombre de Français en Corée de 2010 à 2016.

ressortissants coréens en France schéma 2016

B. La croissance du nombre de Français âgés de 5 à 19 ans se poursuit à un rythme soutenu sur l’ensemble du territoire coréen

• 480 jeunes Français de 5 à 19 ans. Depuis 2010, le nombre de jeunes Français âgés de 5 à 19 ans résidant en Corée a augmenté de +76%, soit une croissance moyenne de +10% par an, pour atteindre 480 jeunes au 1er janvier 2016. En particulier, une très forte croissance de +33% a été enregistrée en 2014. Pour autant, cette augmentation ne s’est pas traduite par une hausse équivalente du nombre d’élèves français scolarisés au LFS. Si près de 90% des jeunes Français présents en Corée étaient scolarisés au LFS de 2010 à 2013, les 300 élèves français actuellement inscrits au LFS représentent seulement 63% des 480 jeunes Français de 5 à 19 ans. Il y a donc aujourd’hui 180 jeunes Français scolarisés en Corée dans un autre établissement que le LFS et, pour un certain nombre d’entre eux, dans un établissement en dehors de Séoul, dans les villes où la croissance de la communauté française est plus dynamique.

• De plus en plus de binationaux. Enfin, à ces 480 jeunes Français enregistrés au service coréen de l’immigration, il convient d’ajouter les enfants des couples mixtes qui sont en principe recensés comme de jeunes Coréens par l’administration coréenne. Le nombre de ressortissants français résidant en Corée et mariés à un Coréen ou à une Coréenne a été multiplié par 3 depuis 2010. Il est passé de 140 Français au 1er janvier 2010 à 400 Français au 1er septembre 2016. Depuis 3 ans, il augmente de façon continue à un rythme régulier de +13% par an.

jeunes français en République de Corée

Page mise à jour en décembre 2016