Auteur : Eric Faye

Auteur : Eric Faye

Eric Faye, auteur d’ « Eclipses japonaises » et « Nagasaki », lauréat notamment du grand prix du roman de l’Académie Française en 2010, a rencontré ce mercredi 20 février 2019, les élèves de 3ème, Seconde et 1ère au CDI.

Le livre « Eclipses japonaises » nous plonge dans un contexte géographiquement proche avec l’évocation de la Corée du Nord, du Japon et de la Corée du Sud.

 


Merci au Lycée français de Séoul pour son accueil et merci aux élèves pour leur qualité d’écoute et leurs questions.

J’étais heureux de parler ici de mon livre « Eclipses japonaises » où il est question de Corée….

Eric Faye


Résumé:

En 1966, un G.I. américain s’évapore lors d’une patrouille dans la zone démilitarisée, entre les deux Corées. Il est considéré comme missing.

A la fin des années 1970, sur les côtes de la mer du Japon, hommes et femmes, de tous âges et de tous milieux, se volatilisent. Parmi eux, une collégienne qui rentrait seule de l’école, un archéologue qui s’apprêtait à poster sa thèse, une future infirmière qui voulait s’acheter une glace.

Cachées par les dieux , ainsi qualifie-t-on en japonais, ces victimes qui ne laissent aucune trace, pas un indice, et qui mettent en échec les enquêteurs. Une à une, les affaires sont classées, les familles abandonnées à l’incompréhension, les disparus oubliés.

En 1987, le vol 858 de Korean Air explose en plein vol. Une des terroristes, descendue de l’avion lors d’une escale, est arrêtée. Elle s’exprime dans un japonais parfait. Pourtant, la police finit par identifier une espionne venue tout droit de Corée du Nord.

Vingt-cinq ans après, les Japonais cachés par les dieux réapparaissent tels des spectres, sur les terres de Kim Jong-un. Puis, c’est au tour du G.I. de resurgir dans un téléfilm nord-coréen de propagande, où la CIA le voit interpréter un rôle d’Américain honni. Toutes ces affaires ont-elles un lien ?

Si l’Histoire interviendra soudain pour résoudre le mystère de ces enlèvements, c’est Eric Faye qui, par la grâce du roman, pénètre l’imaginaire et la vie secrète de ces destins cabossés, absorbés, dévorés par un pays impénétrable et un régime ultra-autoritaire.